MP.png
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram

JAZRA KHALEED

REQUIEM

POUR HOMS

ET AUTRES POÈMES

"À Homs, la faim est la seule autorité, la seule vérité,
le seul dieu. À Homs, la faim est la seule langue,
et comme toutes les langues, elle peut t’anéantir."

COUV-OK.jpg

Déjà parus

unnamed.jpg
Photographie N°2

Emmanuel Régniez - Texte

Cédric Friggeri - Photographies

ORDINAIRE(S)

vingt-quatre chants

« Saisir le quotidien dans ce qu’il a de plus simple, de plus évident »

 

"Emmanuel Régniez tient ses promesses. Il est entré en littérature par la voie de l’exigence, et il ne dévie pas de sa route. Nous venons de ranger Ordinaire(s), son dernier opus, sur les rayons de notre bibliothèque, et nous savons déjà qu’elle risque fort de ne pas en sortir indemne."

"Les photographies, tirages Lith sur papier baryté, sont  l’œuvre de Cédric Friggeri, et répondent aux textes de Régniez avec tact et justesse : l’apparente simplicité de leur sujet, l’indécision délicate de leur grain, l’aspect fusain profond, les énigmes qu’elles posent." 

Le Carnet et les Instants - Le blog des Lettres belges francophones

nouveau.jpg

Allain Glykos - Texte

Francis Limerat - Dessins

Égéennes

« chaque île est un point de fuite pour qui n’a pas de pers­pec­tives ».

 

Car depuis quelques années ceux qui y appa­reillent ne cultivent que sobre­ment l’espoir. Il reste hypo­thé­tique et il s’agit avant tout de tenir jusqu’au soleil cou­chant et plus avant dans le noc­turne.
De seuil en seuil demeure néan­moins l’attente. Elle est, là, de tou­jours. Au milieu du flot et du flou des êtres humains et du monde. Chaque île reste donc celle d’un mys­tère. Pour­quoi est-il inex­pri­mable sous peine de le faire mourir ?

Jean-Paul Gavard-Perret - lelitteraire.com

bleu.jpg
couv_Egéennes.jpg
pierre.jpg

Alain Béguerie - Photos

& collectif d'auteurs

Mythes d'Alios

Ce qui est friable et qui va s’effacer échappe para­doxa­le­ment au temps.

Les œuvres ont donc un pou­voir de nar­ra­tion par les fan­tômes qu’elles pro­posent. L’être s’y déploie, vague dans le sans-limite, pour un temps assem­blé et sorti du plus reculé, du plus enfoui. Cette sub­stance n’est plus qu’un œil que celui des écri­vains invi­tés regarde pour péné­trer le plus enfoui, atteindre le dedans du dedans, là où s’offre para­doxa­le­ment une lumière de la connais­sance par les joyaux des plus altérables."

Jean-Paul Gavard-Perret - lelitteraire.com

5.jpg
Mythes d'Alios-1 de couv.jpg
HP1-small.jpg
Pola1.jpg

 Thierry Michelet - Polaroids "retouchés"

Marie-Paule Bargès - Texte

Polaroids Polaroids

Polaroids Polaroids est le dialogue

de deux œuvres indépendantes l'une de l'autre, qui valent l'une sans l'autre, éloignées à la fois par le temps et le lieu de leur conception,

et dont les auteurs s'ignoraient. Deux œuvres qui se parlent de loin mais se comprennent de près. Ce qui constitue très exactement à la fois

le propos de l'auteur dont le texte entrecroise deux voix qui se parlent à distance, mais aussi le dispositif du peintre-photographe qui établit qu'un même instantané suscite deux histoires, deux visions. Ils instaurent ainsi une conversation improbable, à laquelle

se mêlent deux figures tutélaires,

Joseph Beuys pour l'un et Victor Hugo pour l'autre.

Ce recueil scelle les retrouvaillesde deux œuvres jumelles, ignorantes jusqu'alors de leur gémellité, qui se sont reconnues dans leur double.

Et qui résonnent.

éditions marges en pages - Paris - contact : margesenpages@gmail.com

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram